Radio Coteaux Expérience

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 13 janvier 2013

Un nouveau média de proximité aux Coteaux

Le quartier des Coteaux mérite de faire parler de lui pour autre chose que les incidents des derniers jours : la première émission en public du projet Radio Coteaux Expérience a permis, vendredi, de mettre en avant les initiatives positives qui fourmillent dans la Zup.

rce-lalsace.png

Le projet Radio Coteaux Expérience est mené par l’association Old School et sa webradio MNE avec huit jeunes volontaires en service civique, encadrés par Unis-Cité. « Il s’agit de créer un média de proximité qui offre aux habitants l’occasion de s’exprimer, de s’ouvrir sur la ville et le monde, de comprendre et de raconter les quartiers populaires grâce à des reportages, récits de vie, interviews… », expliquent ces jeunes vêtus d’orange en ouverture de la première émission en public, réalisée avant-hier à l’Afsco Matisse.

Ces deux heures de direct ont mis à l’honneur des personnalités qui font bouger le quartier : Estelle Metzger, directrice de l’épicerie solidaire le Marché des collines, Christophe Bourienne, directeur de l’Afsco (Association familiale et sociale des Coteaux), l’éducateur spécialisé Mathieu Terra Negra, de l’Association de prévention spécialisée mulhousienne, Tony Solazzo de l’AS Coteaux, Laurence Rollet de la Filature (pour son partenariat avec l’Afsco), le photographe Oualid Ben Salem, ou encore Chika Chidi, créateur de la marque Paccidi.

En écoutant leurs interviews menées par les « oranges », on ne peut qu’approuver Jean-Luc Wertenschlag, directeur d’Old School : « C’est un quartier incroyable, plein d’énergie et d’initiatives positives, riches, régulières… » Un rappel utile, au lendemain de la visite de Manuel Valls à la suite des incidents qui ont terni l’image du quartier.

Reste maintenant aux habitants à s’approprier ce média original et ouvert à tous qu’est Radio Coteaux Expérience. Les curieux de tous âges sont venus nombreux au début de l’émission, mais passeront-ils un jour derrière le micro ? C’est le but, suivant le principe du Bondy Blog, ce blog créé par deux journalistes dans un quartier populaire de la banlieue parisienne et continué par les habitants après leur départ.

La priorité est maintenant de trouver un local fixe pour la radio dans le quartier. Mais l’opération est bien lancée avec cette première émission, qu’on doit pouvoir réécouter sur le blog du projet (blog.radiocoteaux.net). La prochaine sera diffusée depuis le centre de réadaptation le 14 février. En attendant, les « oranges » vont continuer à prendre du son et nouer des contacts pour parfaire leur portrait sonore du quartier.

Sylvain Freyburger

(article paru dans le quotidien régional L'Alsace le 13 janvier 2013 • www.lalsace.fr)

rce2-lalsace.png

Les personnalités qui font bouger le quartier se sont succédées pendant deux heures derrière les micros de Radio Coteaux Experience. Photos Sylvain Freyburger

mercredi 9 janvier 2013

Emission pilote, en direct et en public, vendredi 11 janvier à 15h

RCE-emission0-light.jpg

Emission en public : venez assister à notre grande première ! Pour découvrir les associations du quartier, pour rencontrer les animateurs Radio Coteaux Expérience, pour échanger autour de sujets et d'idées que nous pourrions aborder lors des prochaines émissions ...

Rendez-vous vendredi 11 janvier 2013 de 15h à 18h à l'Afsco espace Matisse, 27 rue Henri Matisse à Mulhouse. Contactez-nous pour en savoir plus : info@old-school.fr tél. 03 89 33 11 11 www.facebook.com/radiocoteaux

vendredi 21 décembre 2012

Un pour tous, tous au Cameroun

Lundi 17 décembre 2012, Sahidé et Flora sont allées au lycée Couffignal à Strasbourg pour faire une émission sur le projet Cameroun. Un atelier éducation aux médias en compagnie d’Antoine et Jean-Luc pour Old School, et d’Anna pour Teje.

Partageons notre journée!

Tout d’abord, une présentation du lycée s’impose : il est très grand, composé de 8 bâtiments avec un internat. C’est immense, trop facile de se perdre. Un petit conseil si vous y allez, n’oubliez pas de passer par la case vie scolaire pour demander un plan! L’info importante à retenir aussi c’est qu’il n’y a presque que des garçons ! Sur les 1400 élèves, il doit y avoir environ 100 filles. Autant vous dire qu’on était un peu perdues … r Le projet Cameroun a démarré en septembre 2011 et va se concrétiser le 10 avril 2013, date à laquelle le départ pour l’Afrique est prévu. Pendant 10 jours, les 13 participants vont devoir mettre en lumière un musée local. Pour découvrir un peu le pays et la culture, ils ont eu la visite du roi local de la région du Cameroun concernée, qu’il fallait appeler “Sa Majesté.” Ils sont donc presque prêts à décoller direction Bangoua. Une fois sur place, tout est prévu. Ils logeront chez l’habitant ou dans un hôpital, et le matériel sera déjà sur place.

Mais nous ce qu’on voulait savoir c’était pourquoi ce lycée, pourquoi ces élèves et comment ont ils ont été choisis ? Les réponses sont toutes simples. En effet, le lycée a été choisi parce “qu’il a de la technique au niveau électricité” (c’est vrai qu’il n’y en a qu’un qui propose ces formations à Strasbourg ?) et parce que la présidente de l’association avec laquelle ils sont partenaires connaît bien le lycée. Les veinards ! Comment on appelle ça déjà? Ah oui! Du piston :-) Et quand on demande comment les élèves ont été choisis, certains profs nous disent que ça s’est fait comme ça et qu’ils ont regardé la motivation de chacun. Les élèves, ont un autre avis sur la question: “On a été choisi sur des critères comme la capacité, le sérieux, la motivation et l’expérience qu’on a déjà eu sur le chantier”. Leur motivation: "l’expérience humaine, l’expérience professionnelle et parce que ça fait bien sur le C.V”. j

A la fin de la journée, nous avions tous les éléments sonores bruts pour faire l’émission. Des interviews, des reportages, un jingle, des micro trottoirs, un cri de guerre et un magnifique générique rap. Y a plus qu’à!

Flora M.

Pour en savoir plus:

vendredi 16 novembre 2012

LA ZUP, QUARTIER SHOW!

Le samedi 10 novembre 2012 se déroulait le tremplin danse à l’espace Matisse dans le cadre de l’évènement Cité Jeune, qui regroupe diverses activités artistiques telles que le tremplin danse, le tremplin photo, tremplin musique, tremplin DJ, et radio cité jeune.. Les Citizens United étaient présents ! Nous nous sommes improvisés reporters afin de récolter des infos sur le quartier et sur l’évènement. Munis d’un calepin et d’un stylo Bic, nous sommes allés questionner le jury, les danseurs et les spectateurs.

Street Dancer made in ZUP

PIC

Nous avons profité de l’occasion pour interroger les spectateurs présents à la représentation, venus pour se distraire. La majorité d’entre eux sont des jeunes du quartier venus encourager leurs danseurs favoris. On trouve aussi à côté de toute cette jeunesse, les parents des artistes. Quand on demande au public pourquoi, selon eux, le tremplin se déroule à la ZUP, les réponses sont variées : C’est, pour certains, l’occasion d’animer le quartier et rassembler les jeunes. Pour d’autres, l’évènement peut permettre au quartier de redorer son image mais aussi pour permettre aux habitants du quartier de profiter de l’évènement, de par la proximité de la salle. De nombreuses personnes sont d’accord sur le fait que « la ZUP c’est grand et il y a plein de jeunes qui ont du talent ». Pour ce qui est des gagnants, le nom de Dare 2 Dance Next Generation a été cité à plusieurs reprises parmi les favoris du public. On peut donc supposer que le choix du jury a fait de nombreux satisfaits.

Le jury se lâche!

pic2 Cette année le jury du tremplin était très diversifié : animatrice radio ECN, duo de chorégraphes, représentants de la ville et un ancien Lauréat. L'ambiance au sein du jury étant très décontractée, ils se sont laissés aller à quelques confidences: « Nous avons dû juger sur plusieurs critères : le choix de la musique, l'expressivité, l'énergie, l'originalité, le travail, le potentiel et le respect du temps. L'avis de tous est très important car chacun a sa spécialité. » N'oublions pas non plus que pour les délibérations, le plus important est « l'argumentation, la concertation, la discussion ». Même si en apparence tout semble professionnel, nous avons pu découvrir un autre aspect, avec quelques contradictions ; certain disant que tout s'est très bien passé et d'autre évoquant la possibilité d'un vote. Mais dans sa globalité, le jury était agréable. Attitudes relâchées au programme avec déguisement, anecdotes et rires.

« Incroyables Talents » à Cité Jeune

Neuf groupes de jeunes danseurs amateurs ou confirmés ont enflammé la scène ce samedi a l 'espace Matisse. Les danseurs des groupes Move for Jesus, Potencia del Amor, Mini baby black, K1fry N'dies, Funky Poppeur, Toxic Crew, Marie-Delphine, Baby black et Dare 2 Dance Next Generation ont mis l’ambiance dans le public.

Nous avons sélectionné les interviews des trois groupes qui ont accédé au podium :

1) Comment avez-vous connu le tremplin danse ?

Un des membres du groupe Dare 2 Dance Next Generation nous a avoué qu'il avait connu cette rencontre grâce à des flyers sur son lieu de travail ; le leader du groupe Move for Jesus nous a appris que son groupe participe depuis trois ans à l'évènement ; enfin, les membres de K1fry N'dies ont connu Cité Jeune par le biais de tracts distribués dans la rue.

2) Pourquoi participez-vous au Tremplin danse ?

Le groupe Dare 2 Dance Next Generation espère se faire connaître et gagner de l'argent , alors que pour Move for Jesus il s'agit de "remporter la compétition, acheter des nouvelles tenues et une nouvelle sono avec l'argent gagné ". Mais pour K1fry N'dies, il s'agit de continuer à progresser et avoir assez d'argent pour louer un local.

3) Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Dare 2 Dance Next Generation se sont rencontrés à l'entraînement, alors que L'Eglise a été le lieu de formation du groupe Move for Jesus, et les membres de K1fry N'dies sont des amis de longue date.

4) Pour quelles raisons avez-vous créé ce groupe ?

Les groupes Dare 2 Dance Next Generation et K1fry N'dies se sont réunis pour partager leur passion de la danse. Mais pour Move for Jesus il s'agit de faire passer un message sur la vie, en dansant pour Jésus.

5) Depuis combien de temps existe votre groupe ?

Le groupe Dare 2 Dance Next Generation existe depuis plus de quatre ans, alors que pour Move for Jesus, cela fait plus de huit ans que le groupe se connaît. K1fry N'dies est un groupe très récent, formé au début de l'année.

PIC3

jeudi 1 novembre 2012

LES ORANGES DEBARQUENT AUX COTEAUX!

Bonjour chers lecteurs et chères lectrices,

nous sommes 8 jeunes qui avons décidé de nous engager en faisant un Service Civique avec Unis Cité.

                   Mariyam
                   Karl
                   Sahidé
                   Florian
                   Lucas
                   Noémie
                   Flora
                   Abir

représentent les Citizens United dans un projet Radio Coteaux avec l'association OLD SCHOOL.
Vous allez nous lire, nous voir et nous entendre.

PICD

 
       A bientôt sur les ondes ou sur le terrain!!

dimanche 7 octobre 2012

Bien vivre aux Coteaux

Quartiers /// Bien vivre aux Coteaux

PASSE A TON VOISIN

Dans le quartier des Coteaux où résident 10 000 habitants, mieux vivre ensemble passe par une fertilisation du terreau associatif existant. Les nouveaux arrivants ont été invités à se rencontrer et à faire connaissance avec les différents acteurs des lieux, histoire de savoir quoi trouver sur place et de ne pas rester seuls dans leur coin s’ils le souhaitent.

mieux-vivre-aux-coteaux-vu-par-joan.jpg

« Quand on arrive ici, c’est un grand quartier où on a du mal à se repérer ». La phrase est de Christian Collin, président de l’Afsco, le centre socio-culturel qui est l’un des principaux animateurs des Coteaux. Par le passé, l’association avait déjà lancé une journée d’accueil des nouveaux habitants, mais l’initiative avait fini par se tarir. Jusqu’à cette année où la Ville, les bailleurs sociaux présents dans le périmètre (Mulhouse Habitat, LogiEst, Immobilière 3F), les associations et le conseil de quartier, relancent la machine.

« C’est un quartier très bien, avec des espaces verts, bien desservi »

Ces derniers jours, les logeurs ont envoyé des invitations personnalisées aux riverains arrivés depuis six mois d’un peu partout (Illzach, Didenheim, Nord, Kosovo) les conviant à pousser la porte de l’Afsco. Ils se sont vus remettre un coffret d’accueil contenant des brochures d’information et deux invitations à un spectacle. Les familles ont pu échanger avec les associations et structures institutionnelles présentes afin de mieux organiser leur quotidien. « S’il y a un malaise, la première solution c’est d’aller vers les autres », indiquent Happy Blanc et Tony Mabiala, qui avec Céline Guillaume et Jeanne Rebmann font vivre l’association Il faut tout un quartier pour éduquer un enfant. « L’idée est de fonctionner à l’image de ce qui se passe en Afrique où toute la communauté éduque l’enfant sous le baobab. Nous faisons souffler cet esprit sur le quartier ». Co-responsabilité de tous les adultes dans l’éducation des jeunes et rencontres régulières avec les habitants pour casser les solitudes et tisser des relations. « Nous organisons des pauses-café au pied des immeubles et des groupes de parole ».

Combien sont-ils précisément à s’installer aux Coteaux chaque année ? Il n’existe pas de statistiques précises. À titre d’indication, le principal bailleur des lieux, Mulhouse Habitat qui y gère un parc de 1 500 logements, estime à cent le nombre d’appartements qui changent de locataires.

Radhia, mère de famille, n’est pas une nouvelle habitante. Elle vit ici depuis longtemps et en est satisfaite. « C’est un quartier très bien, avec des espaces verts, bien desservi. Il y a beaucoup d’activités pour les enfants et les seniors. On y vit très bien si chacun y met du sien et respecte les autres ».

Le parc sera aménagé en 2013, la fête du quartier aura lieu samedi

Venu souhaiter la bienvenue aux nouveaux, le maire Jean Rottner en profite pour rappeler la politique qu’y conduit la ville. « On a besoin de recréer ce lien, que les gens puissent se rencontrer, que les Coteaux ne s’isolent par sur eux-mêmes mais s’ouvrent à la ville. Pour moi, les Coteaux évoluent positivement. Quelques actions majeures y sont et vont y être menées. Immobilier 3F investit 10M€ dans son parc de logements, Mulhouse Habitat a mis 3M€ sur la sécurisation du bas des immeubles, et un parc sera aménagé en 2013. Ce n’est pas qu’un quartier de relégation, c’est un quartier dynamique, avec un formidable élan de vie ».

Le président de l’Afsco, Christian Collin, est arrivé en 1965 aux Coteaux. « Au début, il y avait des militaires, des fonctionnaires avec logements réservés. Puis ils sont partis à l’extérieur et ont été remplacés par une population différente avec d’autres références culturelles. Notre pari est de faire en sorte que cette population cohabite de façon harmonieuse et qu’on ne laisse pas s’installer des phénomènes communautaristes. »

(article paru dans les DNA le 27 juin 2012 • www.dna.frwww.dna.fr/edition-de-mulhouse-et-thann/2012/06/27/passe-a-ton-voisin)

mardi 2 octobre 2012

L'égalité en réseau

Rencontres de la diversité /// Entreprises

L’égalité en réseau

Dans la foulée de la Charte de la diversité, des entreprises mulhousiennes se regroupent au sein du Réseau égalité & diversité (RED) de FACE Alsace et s’engagent en interne et en externe à faire reculer les discriminations.

la-diversite-et-l-entreprise-vues-par-joan.jpg La diversité et l’entreprise… vues par Joan

Le monde du travail est l’intégrateur par excellence, encore faut-il que cet intégrateur joue son rôle et n’agisse pas au contraire comme une machine à exclure des catégories de la population : jeunes, étrangers, Français de parents étrangers, seniors, personnes handicapées.

« Passer de l’intention, formalisée par la signature de la Charte en 2011, à l’acte », tel est l’enjeu selon Mireille Thuet, directrice régionale de Crit Intérim et vice-présidente de FACE Alsace de l’adhésion des entreprises au RED. Un engagement au cœur de « la responsabilité sociale de l’entreprise » qui prend une résonance toute particulière à Mulhouse, ville plurielle s’il en est une en Alsace (21 000 étrangers pour une population de 110 000 habitants en 2004 et seconde ville la plus jeune de France avec 25,9 % de la population de moins de 20 ans). Comment une entreprise peut-elle être citoyenne ? Le Réseau met à disposition de ses adhérents des outils d’autodiagnostic qui permettent d’évaluer ses pratiques internes et doivent déboucher sur l’élaboration de fiches de bonnes pratiques ».

Car l’entreprise n’est évidemment pas épargnée par les idées reçues, « et généralement la personne qui discrimine n’en a pas conscience ».

À la confluence des demandes parfois discriminantes des entreprises clientes, « l’intérim, par le volume d’emplois qu’il représente, a un rôle important à jouer », rappelle Mireille Thuet. « Notre responsabilité est de bien expliquer à une entreprise que sa demande est discriminante et de la reformuler en terme de compétence pour trouver la personne motivée et capable. »

La Ville de Mulhouse, 3 e employeur de la région mulhousienne après Peugeot et l’hôpital tous deux également membres du Réseau, a quant à elle mis en place une formation à destination des personnes en position de recrutement. « Une semaine à l’essai »

Chez d’autres entreprises, comme Endress & Hauser (Hombourg), GrDf, la Lyonnaise des Eaux, l’accent est plutôt mis sur l’accueil de la catégorie jeunes via les stages et des centres de formation.

Alain Rombaux, le self-made-man de Select Immo, spécialisé dans la reconversion immobilière de friches militaires et industrielles, a lui sa propre méthode de recrutement pour faire la nique aux discriminations. « Pour la transformation de l’Elsass Club Hôtel à Bollwiller, j’ai été dans les cités de Guebwiller et j’ai mis un petit panneau pour demander à ceux qui veulent du boulot de venir. Je ne regarde aucun CV, ça se fait au feeling et avec une semaine à l’essai ».

Ce qu’on peut librement résumer par un : « Si tu bosses je te prends, sinon tu peux repartir ».

Autant d’exemples, classiques ou atypiques, sur lesquels les membres du réseau échangent régulièrement en essayant de faire progresser les idées qu’ils défendent.

Réseau Égalité et Diversité Club Face Alsace ; 03 89 45 43 53 ou face : alsace-mulhouse@fondationface.org

(article paru le 24 mars 2012 dans les DNA • www.dna.fr www.dna.fr/edition-de-mulhouse-et-thann/2012/03/24/l-egalite-en-reseau)

mardi 26 juin 2012

Live à la ZUP !

Temps fort du lancement du projet Radio Coteaux Expérience le 2 juin 2012 lors de la 2e édition du festival Musaïka. Avec une après-midi d’émissions radio en public et en direct avec les habitants du quartier, des invités... Le tout agrémenté des reportages sonores réalisés depuis quelques mois par les animateurs MNE, des habitants, des jeunes… En parallèle, des ateliers "éducation aux médias" se sont déroulés avec une équipe d'ados.

Emissions sur place ou à emporter :

www.radiomne.com/emission/Musa

Parmi nos invités :
• Roland Kauffmann, gamin de la ZUP et pasteur animateur
• Didier Burcklen, professeur d'histoire au collège Jean Macé et co-atueru du livre "Des hommes et des tours"
• David Knafou, cheville ouvrière de la manifestation Vitarue, pour secouer vos dimanches à deux pas des Coteaux
• Adam, de l'association les Archimistes, collectif d'artistes qui veulent du lien social
• et beaucoup d'autres ...

dimanche 24 juin 2012

Inventons ensemble un média de quartier ouvert sur le monde !

Radio Coteaux Expérience (RCE) est une expérience visant à inventer une forme médiatique nouvelle, fusion de radio libre dans l’esprit pionnier des années 80, d’expression citoyenne ouverte sur le monde et d’usage avancé et participatif des nouvelles technologies.

Elle s’inspire librement du Bondy Blog, projet associatif qui a poursuivi le travail initié à l’automne 2005 par les journalistes de l’hebdomadaire suisse «L’Hebdo» venus s’immerger au coeur de la cité de Bondy en banlieue parisienne. Le président du Bondy Blog, Nordine Nabili, rencontré au Ministère de la Culture à Paris lors de la remise de sa décoration de chevalier des arts et des lettres, nous a assuré de son soutien et de sa présence à nos côtés en Alsace.

RCE s’inscrit également dans le prolongement des ateliers pédagogiques “éducation aux médias” menés depuis 2005 par Old School dans les collèges, les lycées, les maisons d’arrêt ou les quartiers populaires, en direction des enfants, des adolescents, des jeunes adultes ou des bénévoles.
Radio Coteaux a commencé à émerger par une première phase de septembre 2011 à juin 2012 où nous avons pu expérimenter la rencontre avec les habitants et les reportages par des adolescents (première émission radio Macé : nous allons tous vous informer ! à écouter sur www.radiomne.com/emission/RADIO%20MACE et Radio Cité Jeune à écouter sur www.radiomne.com/emission/Radio%20Cit%C3%A9%20Jeune%202011 ). Les interviews et reportages des habitants à écouter sur le blog déjà opérationnel http://radiocoteaux.net.

RCE vise à comprendre et raconter les quartiers populaires, et notamment celui des Coteaux de Mulhouse, au travers de reportages, récits de vie, débats, interviews, articles et autres émissions diffusés principalement sur la radio en ligne, sur le blog et sur un magazine mensuel dédié.

RadioCoteaux2.jpg

samedi 16 juin 2012

Radio Coteaux prépare déjà la rentrée ...

Nous préparons actuellement les différents projets qui composeront à partir de la rentrée les émissions de Radio Coteaux Expérience. Il y a très certainement une case dans laquelle vous pouvez rentrer, si vous êtes motivé par un média de quartier ouvert sur le monde ...

Service civique, 9 mois de radio intensive
Jeunes de 16 à 25 ans, devenez radio reporters dans le cadre d'un service civique, formez-vous aux techniques audio-visuelles, participez à une aventure collective au long cours ...
8 jeunes en service civique à Unis Cité travailleront sur le projet RCE à raison de 3 jours par semaine d’octobre 2012 à juin 2013. Plus d'infos sur www.uniscite.fr

Radio Cité Jeune
Jeunes Mulhousien(ne)s de 11 à 16 ans, transformez-vous en reporters en herbe !
A l'occasion du festival Cité Jeune organisé par le service jeunesse de la ville en novembre 2012, vivez la radio de l'intérieur. Participez à un stage de formation pendant les vacances de la Toussaint, puis animez quotidiennement Radio Cité Jeune qui sera diffusé sur RCE.

Voir l'article du quotidien régional L'Alsace de l'an passé

Radio Macé, la radio qui va vous informer !
Collégien au Jean Macé dans le quartier des Coteaux ? Un atelier hebdomadaire est proposé après les cours à partir de la rentrée 2012. Informations auprès de Céline Hendy, documentaliste.

La pêche aux sons
Oui, on peut expérimenter la radio même tout petit. La preuve avec des enfants 4 à 5 ans dans le cadre scolaire. L'expérience pédagogique “la pêche aux sons des Coteaux” sera menée dans l’école maternelle Pergaud avec 10 élèves-reporters de moyenne section et l'ensemble de l'école, soit plus de 100 élèves, en tant qu'auditeurs publics.

• Habitants du quartier, prenez le micro sur Radio Coteaux !
Toutes les personnes rencontrées lors de nos différents passages aux Coteaux, tous ceux qui souhaitent participer à ce projet sont les bienvenus. Des formations sont prévues pour accompagner les jeunes et les moins jeunes sur la maîtrise des outils radiophoniques. Contactez-nous !

• Les animateurs de Radio MNE
Radio MNE (la radio Old School) compte plus de 70 bénévoles ayant réalisé des émissions. Ils sont sollicités en priorité pour participer au projet, adopter un angle “Coteaux” pour leurs différentes émissions, inviter les habitants.


mardi 15 mai 2012

Le projet

La ZUP est un quartier emblématique de Mulhouse. Depuis sa naissance «luxueuse» dans les années 60 au projet urbanistique actuel, prenons le temps de visiter ce quartier pas vraiment comme les autres. Intéressons-nous aux vies multiples qui s'y déroulent, partons à la rencontre des anciens qui ont vécu 50 ans là-bas, écoutons l'énergie des jeunes qui le peuplent. Sans tabous ni trompettes, avec l'aide d'historiens, de sociologues, d'architectes, avec le témoignage d'habitants de tous horizons et de toutes générations, brossons ensemble le portrait d'un quartier en pleine mutation. Car l'avenir de la ville se trouve peut-être ici … Radio Coteaux est une expérience sonore qui se plonge dans le passé pour inventer le futur. En proposant un micro à tous les habitants, promenons-nous dans la ZUP d'aujourd'hui et imaginons le quartier dans 20 ans.

Notre carte de visite sonore : Zenebou World en balade aux Coteaux Emission d’une heure et demi de balade aux Coteaux ..mais une vraie balade aux Quartier des Coteaux, la Zup à Mulhouse, pendant Musaika. Des rencontres avec les habitants, les visiteurs du festival mais aussi la conductrice de tram, les commerçants, les organisateurs de l’Afsco et même le Maire ! Bonne écoute ! http://www.radiomne.com/podcast/Balade%20aux%20Coteaux%20lors%20du%20festival%20Musaika

Une émission radio en direct et en public le 2 juin 2012

Le lancement du projet se fera le 2 juin 2012 lors du Festival Musaïka. Nous allons réaliser une après-midi d’émissions radio en public et en direct avec les habitants du quartier, des invités... L’idée est de connaître les avis sur « ZUP » ou « Coteaux » ? Découvrir qui se cache derrière les noms des lieux emblématiques du quartier et enfin de trouver le slogan du quartier. Le tout agrémenté des reportages sonores qui ont été faits depuis quelques mois par les animateurs MNE, des habitants, des jeunes…

Plus d'info? Motivé-e pour participer à une émission? Motivé-e pour réaliser une émission radio de R à O? Des sons à partager? Artistes en herbe ou en béton? Une envie folle de nous contacter? 03 89 33 11 11 ou info@old-school.fr

lundi 14 mai 2012

.

mercredi 9 mai 2012

Jeune et motivé ? Deviens reporter pour Radio Coteaux !

Unis-Cité Mulhouse recrute 24 services civiques ! Dont 8 travailleront près d'un an avec Old School pour le projet Radio Coteaux Expérience ...

Le service civique à Unis-Cité c’est pour les jeunes de 16 à 25 ans :

  • une expérience de solidarité unique, près de chez toi
  • un travail d’équipe avec des jeunes de tous horizons
  • un engagement de 6 ou 9 mois à temps plein
  • 2 ou 3 missions auprès de publics qui en ont le plus besoin :

- Lutter contre l'isolement des personnes âgées

- Sensibiliser des enfants à leurs droits

- Accompagner des familles modestes dans l'adoption de gestes éco citoyens

- Mener des actions de sensibilisation au handicap...

Pendant ton Service Civique, tu bénéficieras :

  • de 18 jours de formation
  • d’un accompagnement dans la réflexion sur ton projet d'avenir
  • d’un accompagnement dans la valorisation de ton expérience
  • d’une indemnité mensuelle de 456€, complétée de 104 € de prestations en nature (nourriture, transports...) et d’une bourse complémentaire de 100€ sur critères sociaux (jeune bénéficiant du RSA, ou dont les parents bénéficient du RSA, jeune boursier de l’Education Nationale, échelon 4 et 5)
  • d'une couverture sociale et tes trimestres d’engagement sont comptabilisés pour la retraite


Si tu es intéressé(e), participe à une réunion d’information collective qui se déroule à : Unis-Cité – Antenne de Mulhouse 4 avenue Clémenceau 68100 MULHOUSE

Tu pourras y retirer un dossier de candidature. Inscriptions au 09 51 684 901 ou par mail à Conchita Mendez : cmendez@uniscite.fr

Vous trouverez aussi des infos sur www.uniscite.fr


page 2 de 2 -