Dans le cadre des rencontres de la diversité, Abir, Noémie et Flora ont assisté au spectacle “Destination couleurs” qui se déroulait au Centre de Réadaptation de Mulhouse, le 21 mars 2013.

Sans.jpg

Racontons notre soirée!
Nous vous partageons nos impressions, nos appréciations et nos péripéties.

Arrivées dans l’auditorium à 19h30, nous savons que nous allons assister à un spectacle de cyclodance mais nous n’avons aucune idée de ce que ça signifie. Pour vous dire, une d’entre nous pensait que c’était un spectacle de vélos! Nous sommes donc agréablement surprises quand nous découvrons des personnes en fauteuils roulants dans l’espace dédié aux participants. Imaginez donc notre étonnement. Ce n’est pas grave, nous nous consolons en nous disant que nous nous coucherons moins bête et qu’on en apprend tous les jours!

Malgré une fatigue très prononcée, nous apprécions le spectacle. Entre chorégraphies et explications, nous découvrons une nouvelle forme de danse. Certaines d’entre elles nous offrent, au travers des gestes proposés et des regards échangés, de la générosité, de la poésie et du plaisir. Danse moderne, orientale, valse et rock sont de la partie! Après une heure de prestation, le show se termine par des échanges entre le public et les danseurs. Nous entendons les impressions des spectateurs : “ vous nous avez fait rêvez. Il n’y avait plus de valide et de non valide”. Et nous écoutons avec attention les réponses des participants : “ Quand on danse, on ne voit pas la différence. Quand je danse, je n’ai pas l’impression d’être en fauteuil.”

Nous trouvons que c’est un très beau spectacle dans sa globalité malgré les transitions de la présentatrice que nous jugeons trop longues, sans grand intérêt et les costumes, qui pour nous ne sont pas appropriés. Mais bien sûr, nous ne gardons que le meilleur! A la suite de cela, nous nous dépêchons de partir pour pouvoir rentrer et retrouver notre lit. C’était sans compter sur notre super sens de l’orientation! Nous avons mis 10 minutes pour trouver la sortie, heureusement qu’on a demandé à quelqu’un, sinon on y serait encore! Si vous allez au Centre de Réadaptation de Mulhouse, faite comme le petit poucet, au moins vous êtes sur de retrouver votre chemin!

Flora M.